La domestication Participative des arbres fruitiers locaux pour ameliorer les conditions de vie et proteger l'environnement

Briefing papers
January 2004
Zac Tchoundjeu, Ann Degrande, Roger Leakey and Kate Schreckenberg

Dans toute la région, les forêts denses humides ont été fortement déboisées pour faire place à l’agriculture.
Au Cameroun et au Nigeria, la déforestation pour la production alimentaire s’est intensifiée, lorsque la population urbaine pauvre est revenue à l’agriculture pendant la ‘crise’ économique des années 90. Comment peut-on aider les agriculteurs à améliorer leurs conditions de vie sans mettre en péril l’environnement ? Depuis 1999, un projet de recherche financé par le DFID et un projet de recherche-développement financé par IFAD évaluent dans quelle mesure la domestication participative des arbres fruitiers locaux peut contribuer à une utilisation plus diversifiée et permanente des terres au Cameroun, au Nigeria, en Guinée Equatoriale et au Gabon.

Read the research
Documentpdf732.16k